v2.4.0 (3307)

Enseignement scientifique et technique - UE16 ISDT S4 : Communication et innovation sociale : enjeux et interactions

Descriptif

Communication et innovation sociale : enjeux et interactions

30 h

 

Coordinateurs : Nicolas Duracka, Docteur en Sciences de l’information et de la communication, UCA et Laurent Trognon, Docteur en Sciences de gestion, AgroParisTech, UMR Territoires

 

Description du contenu de l'enseignement

Objectifs:

                L’objectif de cette UE est de permettre aux étudiants de comprendre les enjeux interactionnels au sein des organisations collectives porteuses d’innovation sociale. Dans le cadre de cet enseignement (approches du réseau socio-technique à l’œuvre dans les innovations portées par les nouveaux mouvements sociaux), cette UE se concentrera sur les pratiques de communication instituantes des membres de collectifs porteurs d’innovation, et plus largement entre innovateurs et sphère citoyenne élargie.

                L’objectif principal de ce cours est de déconstruire une vision trop simple séparant technique et pratique, mais bien de lier l’importance des réseaux socio-technique dans les formes de communication numérique, et la place primordiale qu’occupe l’action partagée dans le processus communicationnel. La première joue un rôle indépassable aujourd’hui à l’heure du tournant numérique comme forme contextuelle et élargie de communication. La seconde, quant à elle, est inévitable lorsque l’on se penche sur les dynamiques instituantes propre à la transformation sociale.

Contenu:

                Le cours se déroulera selon la trame de l’innovation sociale processuelle : un contexte, un processus, des résultats, et enfin l’importance de la diffusion. A chaque étape la question communicationnelle sera posée :

1.            Analyse des contextes favorables à l’innovation. Notions d’intelligences collective et territoriale, de chaîne d’ingénierie territoriale et d’écosystème territorial.. Notions de contexte et de « monde vécu » au sens d’Habermas 1985.

2.            Analyse du processus d’innovation sociale à l’aune d’une approche communicationnelle (communication praxéologique) décryptant les enjeux de l’interaction entre les parties prenantes de l’action collective de l’innovation sociale. Formes d’actions collectives instituantes propre aux formes de communication innovantes socialement (Études de cas : ateliers de réparation des ressourceries ; gestion des jardins partagés ; « actions coups de poings » comme celle des faucheurs de chaises).

3.            Pratique de l'animation multiacteurs (Jeux de rôle pour cerner la variété des représentations d'une problématique, et les facteurs de conflit, d'alliance, et de motivation.).

4.            Le matérialisme dans les formes de médiations effectives au cœur des dynamiques socialement innovantes (comment expliciter des résultats abstraits mais utiles à la médiation des acteurs ?).

5.            Traduire les enjeux et structurer les réseaux socio-techniques afin de pouvoir diffuser les innovations sociales, et plus particulièrement dans le cadre d’une communication numérique.

 

Compétences à acquérir

Naviguer entre les différentes formes d’innovations sociales et comprendre les enjeux communicationnels en intégrant le rapport dialogique entre communication numérique et communication praxéologique.

 

Mode de contrôle des connaissances

1ère session : Contrôle continu (écrit, oral)

Note de synthèse individuelle (sur le texte de Callon ou un autre) ;

Restitution orale d’un travail collectif  : il s'agira d’amener les étudiants à produire, dans des groupes de 3-4, une analyse portant sur :

a)  le texte à partir duquel la note de synthèse à été écrite ;

b) les difficultés qu'ils ont rencontrés dans cet exercice et la manière dont ils s'y sont pris pour s'en sortir ;

c) une application de la grille présentée dans le texte étudié, sur un cas concret.

Design d’une action de communication et application numérique de son architecture.

 

RSE et 2ème session : 1 rapport

 

Bibliographie, lectures recommandées

AKRICH M., CALLON M., LATOUR B. Sociologie de la traduction_Textes fondateurs. Paris : Ecole des Mines, 2006.

BESANÇON E., CHOCHOY N., GUYON T. L’innovation sociale, principes et fondements d’un concept. L’Harmattan, Coll. L'esprit Economique, 2013. 160 p.

BERTACHINI Y., 2003, Entre information et processus de communication : l’intelligence territoriale, Les cahiers du centre d’études et de recherche, Humanisme et entreprise, n° 267.

CLOUTIER J. « Qu’est ce que l'innovation sociale? ». Cahiers du Crises 2003. Vol. ET0314, p. 46.

DACHEUX E. « La communication : éléments de synthèse ». Commun. langages [En ligne]. 2004. Vol. 141, n°1, p. 61 70.

HABERMAS J. Théorie de l’agir communicationnel (Tome 1et 2). Paris : Fayard, 1987a.

QUÉRÉ L. « D’un modèle épistémologique de la communication à un modèle praxéologique ». Réseaux. 1991. Vol. 9, n°46-47, p. 69 90.

TROGON L., LARDON S., PAYRE M., 2011, La chaîne d’ingénierie territoriale, vers un ingenium territorial ?, 1ère Conférence intercontinentale en Intelligence territoriale. 12-14/10/11, Gatineau, Québec.

30 heures en présentiel

Diplôme(s) concerné(s)

Parcours de rattachement

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme MASTER - GESTION DES TERRITOIRES ET DEVELOPPEMENT LOCAL - CF

Le rattrapage est autorisé (Note de rattrapage conservée)
    L'UE est acquise si note finale transposée >= E
    • Crédits ECTS acquis : 3 ECTS

    Le coefficient de l'UE est : 3

    Veuillez patienter